Photographie

Pour les photos de mon Blog, elles sont toutes réalisées à l'aide d'un P5100 monté en digiscopie sur une Longue-Vue KOWA, ou sinon un D5000 avec un zoom 150-500mm.

dimanche 18 septembre 2011

Le Géant des Cieux

Bonjours, pour continuer la Saga des Monstres Oubliés, je vais aujourd'hui vous parler du plus grand oiseau volant qui a existé, l'Argentin Magnifique. Pour ceux qui seraient nées c'est 10 derniers millions d'années, l'Argentin Magnifique c'est ça:

Argentavis Magnificens (L'Argentin Magnifique)

C'est joli, pas vrai? Bon, sans vouloir critiquer le dessinateur qui à fait une véritable oeuvre d'art, le plumage de l'oiseau ressemble quand même étrangement à celui du Condor des Andes mâle adulte qui est le plus grand rapace actuelle. Mais ce n'est pas une caractéristique des géants des aires que d'arborer ce plumage, bon je m'étale là, revenons en à notre sujet.
Comme je vous l'ai dit plus haut, l'Argentin Magnifique est le plus grand oiseaux qui est jamais volé, il mesurait 7, 30 mètre d'envergure et pesait 70 kg. Néanmoins, sa taille est une estimation, puisque aucun squelette entier du monstre n'a été retrouvé jusqu'ici, seulement quelques parties.

Comparé à un humain, nous voyons le gigantisme de cette oiseaux.


Si la comparaison avec une mini est plus frappante pour vous, à coté on peut aussi voir la silhouette de l'albatros, qui est le plus grand oiseaux actuelle (jusqu’à 3,70m d'envergure).

La question essentielle qui se pose avec ce géant, c'est comment volait-il? Les suppositions vont dans le sens qu'il passait la plus part de son temps à planer, telle nos vautours actuelles plutôt que de pratiquer le vol battu qui lui était impossible par son poids et sa taille.
Pour ce qui est de son envol, les scientifiques pensent qu'il devait d'abord ce positionner sur une hauteur, puis courir le long de la pente, face au vent, comme actuellement les pilotes de deltaplane.
Enfin, ce géant avec son poids, devait obligatoirement voler à plus de 22 km/h, si il ne voulait pas s'écraser. Il devait donc aussi atterrir à une très grande vitesse.


Autre question, comment vivait Argentavis, et de quoi se nourrissait-il? Tout d'abord il semble que l'oiseau était bien plus apparenté aux cigognes qu'aux rapaces. Cependant, son anatomie, et surtout son bec en particulier, qui est gros et crochu, ressemble énormément à celui de nos vautours. On peut donc supposer que cet oiseau était un charognard, et bien qu'appartenant à la même branche que les cigognes, sont comportement était surement très proche de celui des vautours.

Enfin, ou et quand vivait il? Les seuls ossements qui ont été retrouvé à ce jours de ce titan étaient en Argentine, et sont tous daté du Miocène, période connu pour la dérive des continents entre autre. Argentavis magnificens vivait donc dans les plaines d'Amériques du Sud (les Andes n'étant pas encore formées) il y a environ 6 millions d'années. Les causes de sa disparition ne sont qu’hypothétiques, l'homme n'étant pas encore présent à cette époque, il n'est surement pas en cause cet fois là. La fin du Miocène est marquée par une nouvelle période glacière, qui fit beaucoup de mal à la plus part des espèces vivants jusqu’à lors dans des savanes chaudes. Si l'Argentin Magnifique planait comme nos actuelles vautours, il serait peu étonnent qu'une période froide lui est été très défavorable, le privant de thermiques chauds et donc de moyen de locomotion.

Paysage typique du Miocènes

Je voudrais donc terminer cet article en vous rappelant que tout ceci n'est que pur suppositions, et qu'il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur cet oiseau. Nous n'avons donc peut être pas fini d'entendre parlé de ce géant des cieux.

1 commentaire: